Connect with us

News

Un point sur les avancées de la régulation des crypto-monnaies

Published

on

Nous sommes retournés plusieurs fois pour parler de réglementation de la crypto-monnaie, en observant le scénario global évoluer assez lentement. Nous avons des pays, comme le Japon et la Corée du Sud, qui ont immédiatement pris le contrôle du phénomène; maintenant, cependant, la «longue traîne» de tous les autres pays semble finalement aller dans une direction. En mars, diverses innovations ont eu lieu, qui concernaient également de près l’Italie, avec deux documents très importants publiés par Consob et la Banque d’Italie. Pendant ce temps, Malte, la Suisse et la France ont également décidé de poursuivre leur intention de réglementer l’économie décentralisée. Le moment semble opportun pour faire le point sur la situation.

Le scénario international

En mars c’était dur Mesure mexicaine qui interdisait l’offre publique de crypto-monnaies sur tout le territoire national. Cette décision a été contrebalancée par de bonnes nouvelles concernant la blockchain, en particulier aux États-Unis, où les applications décentralisées deviennent le moyen officiel de vote pour les citoyens éloignés des sondages.

Au sein de l’Union européenne, nous avons vu le France faites le premier pas d’une longue série de mesures, avec des déclarations informelles de représentants du gouvernement à différents niveaux qui promettent le sérieux et la détermination d’amener le débat sur une loi au Parlement dans les mois à venir. Malte elle continue cependant d’être un rempart de l’économie décentralisée: l’autorité nationale de protection des investisseurs, le mois dernier, a officiellement agréé 24 opérateurs financiers qui pourront opérer dans le secteur de la crypto-monnaie en respectant certains critères imposés par la loi. C’est l’une des premières formes de reconnaissance officielle, au moins en Europe, des échanges de crypto-monnaie.

A lire aussi :   Binance Coin est de retour : ce qu'il faut pour dépasser les 400$

Se déplaçant de plus en plus vers la fin du mois de mars, même là la Suisse a fait sa part. L’assemblée parlementaire a approuvé la formation d’une commission technique pour donner à la nation une structure législative capable de réglementer tous les aspects de l’économie décentralisée, en particulier les crypto-monnaies. Nous savons tous que cette petite nation non membre de l’UE a fait et continue de faire l’histoire de la finance, il sera donc très intéressant de connaître les implications de cette décision.

Le scénario italien

Après un long hiver, même en Italie l’agenda politique trouve les crypto-monnaies à l’ordre du jour. Il ne le fait pas par décision expresse du Parlement, mais à la suite de la publication de deux documents importants. A quelques jours l’un de l’autre, en fait, Consob cette Banque d’Italie ils ont publié deux circulaires très intéressantes; dans la documentation, nous lisons que, face à ce qui s’est passé jusqu’à présent, il est désormais possible de protéger les investisseurs en leur donnant une opportunité sérieuse d’accéder au marché des ICO et de la cryptographie. Jusqu’à présent, du moins dans notre pays, le chaos a régné de ce point de vue: les projets Ponzi comme Onecoin ont reçu plus de retours que des projets sérieux et réels comme Ethereum, créant une grande confusion et des pertes considérables pour les investisseurs.

Bien qu’il n’y ait toujours pas de nominations pour voter en sa faveur formation d’une commission, il est très probable que dès l’été, nous verrons la naissance d’une table technique qui aura la tâche difficile mais fondamentale d’apporter une réforme sur les crypto-monnaies au Parlement.

A lire aussi :   + OFFICIEL + Shiba Inu Coin est sur Kraken

Continue Reading

Trending

Copyright © 2017 Zox News Theme. Theme by MVP Themes, powered by WordPress.