Un nouvel ETP de crypto-monnaie à la Bourse de Zurich

À la bourse suisse, SIX, l’un des plus importants hubs financiers au monde, vient ETPbasé sur le top 10 des crypto-monnaies par capitalisation.

Le titre est déjà disponible sur le site Web de SIX et sera bientôt également disponible pour le trading.
Ce n’est peut-être pas une nouvelle choquante (il s’agit du sixième ETP coté à la bourse suisse qui est basé sur les crypto-monnaies), mais cela change tout de même substantiellement les cartes sur la table, car il offre un portefeuille très intéressant en termes de crypto-monnaies et de poids spécifique . de la même chose.

L’ETP est né de la collaboration entre Amun AG, un gestionnaire d’actifs fintech et Bitwise.

Comment fonctionnent les ETP

Les ETP sont très similaires aux ETF. Ce sont des fonds autogérés à composition fixe. Ils reproduisent la tendance d’un panier de marchandises et dans le cas de celui-ci proposé par Amon, c’est le top 10 des crypto-monnaies au niveau de la capitalisation, précisément par rapport à la capitalisation par poids spécifique au sein du portefeuille.

La composition du portefeuille

C’est un ETP pondéré sur la capitalisation relative et qui a donc dans son portefeuille:

  1. 67,8% de Bitcoin, qui est précisément la principale crypto-monnaie par capitalisation;
  2. 11,5% d’Ethereum, qui est la seconde pour la capitalisation;
  3. 8,5% d’ondulation, une crypto-monnaie anormale qui est pourtant le jeton préféré du système bancaire international;
  4. 3% répartis entre Bitcoin Cash, Litecoin, EOS;
  5. 1% partagé entre Stellar et Cardano.

L’indice ainsi composé fonctionnera comme une ancre pour l’ETP qui sera négocié sur SIX.

La finance suisse parmi les plus actives au monde des crypto-monnaies

Alors que le reste de l’Europe semble être fondamentalement à la traîne en matière de trading de crypto-monnaie, le sixième ETP sur le sujet est en route vers la bourse suisse. Il s’agit d’une tendance confirmée qui place la Suisse à un net avantage sur les autres nations européennes.

Les autres sont tous coupables tardivement et selon toute vraisemblance, sauf pour Saint Marin, déjà bien en avance en termes de législation.

A lire également