Connect with us

News

Stablecoin sur le dollar en danger en Europe | Tous contre le MiCa !

Published

on

Quelque chose bouge entre privé opérant dans le secteur crypto dans L’Europe et se déplace contre le Pasqui, dans un mélange de règles bizarres dans sa forme actuelle, pourrait rendre impossible le fonctionnement avec stablecoin lié au dollar s’il est supérieur à une certaine taille.

En fait je suis là Blockchain pour l’Europe et les Association de l’euro numériquepas exactement un coven d’anarchoïdes, qui devrait nous faire comprendre une fois de plus à quel point les problèmes Pas ils sont nombreux, voire nombreux, et s’ils ne protégeront en rien les citoyens européens, ils rendront très difficile leur fonctionnement comme ils le font en toute liberté dans d’autres juridictions.

Un bon signe pour l’ensemble du secteur, qui démontre ainsi une certaine vitalité également en termes de pression dans L’Europe , un continent historiquement plus aplati aux lois et aux intuitions de la puissance publique. Nous pouvons investir avec eTororendez-vous ici pour obtenir un compte virtuel gratuit avec le TOP du TRADING disponible – intermédiaire qui nous permet d’investir dans 75+ projets cryptographiques.

Nous avons la possibilité d’investir automatiquement avec le CopieTrader, copier les meilleurs ou espionner chacun de leurs investissements. Et nous avons aussi le Portefeuilles intelligents qui nous permettent d’investir pour quotas sur des paniers. Avec 50 $ nous pouvons passer quand nous voulons au compte réel.

Tout le monde contre le MiCA : cette fois, nous devons défendre les stablecoins sur le dollar

Une portée à travers un missive rendu public le Conseil de l’UE et le Blockchain pour l’Europe et l’euro numériqueassociation d’opinion et pression auquel participent divers acteurs du secteur. Et sur la table, il y a une question très importante, étant donné qu’elle est en cours de discussion pièces stables liées au dollarstablecoin que si le Pas devaient être introduits en ces termes pourraient être de facto interdit d’Europe.

Les trois pièces stables les plus importantes en termes de volume de transactions risquent d’être interdites par l’UE d’ici 2025, en raison de limites quantitatives sur l’émission de jetons de monnaie électronique liés à une devise étrangère.

Ainsi s’ouvre la lettre de deux associationsqui ajoutent qu’en réalité les problèmes seraient principalement pour l’UE, étant donné qu’une telle situation aurait pour principale conséquence de pousser de nombreuses activités cryptographiques hors des frontières européennes.

Restreindre l’utilisation [di questi token, NDR] à l’intérieur des frontières européennes, cela causerait d’énormes dommages aux marchés de la cryptographie dans cette région, avec des effets déstabilisateurs et une fuite importante de capitaux vers l’extérieur de l’UE.

Une situation que nous croyons être correctement décrite, pour attaquer un mélange de protectionnisme en faveur de l’euro et des restrictions pour les utilisateurs, qui ne pourront techniquement plus décider eux-mêmes quelles sont les meilleures alternatives dont ils disposent.

A lire aussi :   Celsius Network informe les utilisateurs sur l'avenir

Un aspect qui a déjà été contesté par le MiCA sur d’autres aspects de la réglementation qu’il introduira, une absence de clarté qui ne jouera pas le rôle de ceux qui veulent opérer légalement et de ceux qui veulent organiser un marché de manière ordonnée comme l’UE, mais qui fera le jeu de ceux qui, en revanche, peuvent profiter d’une situation d’opacité.

Non, personne ne veut de stablecoins liés à l’euro

Tant qu’ils existent également émis par les grands opérateursles jetons stables liés à l’euro ont très peu de marché et à peine même après une telle imposition, ils finiraient par être commun parmi les investisseurs.

Ceci sans oublier les effets typiques du protectionnisme financier, à savoir une moindre efficacité dans l’allocation du capital et moins de liberté pour les investisseurs, même s’ils sont de petite taille.

A quel type de norme fait-on référence ?

À ce qui est contenu dans le paragraphe 3 de l’article 52, puis se référer à l’article 19b, qui imposerait des restrictions supplémentaires sur les jetons stables qui enregistrent plus de 1 million de transactions par jour pour une valeur supérieure à 200 millions au total.

Ils finiraient donc à risque Attachemais aussi USDCavec un coup dur non pas pour le marché de la cryptographie et pour Bitcoinmais plutôt pour la possibilité pour les citoyens européens d’investir comme ils l’entendent.

Dans l’espoir que les activités de pression parviennent à inverser cette tendance, il ne reste plus qu’à lutter pour une plus grande liberté et choix financiers, une question qui, du moins à notre avis, reste centrale pour l’ensemble du mouvement crypto. Mouvement que l’UE ne pourra pas exploiter. Tout au plus pourra-t-elle s’affirmer, faisant de la vie « crypto » de ses citoyens un énième enfer bureaucratique qui tuera la croissance et l’innovation.

A lire aussi :   Les «baleines» se déplacent et déplacent près de 600 millions en Bitcoin

Continue Reading

Trending

Copyright © 2017 Zox News Theme. Theme by MVP Themes, powered by WordPress.