Nouvelles technologies : que savoir sur la finance décentralisée ?

Nouvelles technologies : que savoir sur la finance décentralisée ?

À l’ère des révolutions technologiques, la DeFi ou finance décentralisée apparait comme un concept de plus en plus populaire. En effet, cette solution apporte un changement majeur dans le monde des finances au point où elle semble représenter la seule option futuriste du secteur. De quoi s’agit-il concrètement ? Quelles sont les diverses implications de la finance décentralisée ? Voici quelques éléments de réponse à ces interrogations.

Qu’entend-on par DeFi ?

Par définition, la finance décentralisée (DeFi) est un ensemble de services financiers de type pair-to-pair (P2P) adossés sur la technologie Blockchain. Il s’agit d’un vaste réseau de protocoles permettant d’obtenir des prestations financières en dehors du système financier traditionnel. Plus simplement, elle crée de nombreuses possibilités détachées des offres bancaires notamment :

  • L’emprunt de fonds,
  • La perception des intérêts,
  • L’achat d’assurance
  • La négociation des actifs et produits dérivés, etc.

Dans cette dynamique, la DeFi présente des caractéristiques assez particulières. Pour commencer, elle se révèle d’une rapidité d’exception pour le déroulement de ses opérations. Ceci est essentiellement dû à l’absence de procédures formelles ou de paperasse.

Ensuite, elle ne nécessite pas d’intermédiaire, supprimant ainsi les coûts connexes liés au système bancaire. Enfin, elle affiche une accessibilité à tout le monde dans l’anonymat et la sécurité.

Quels sont les avantages concrets de la DeFI ?

En termes d’avantages, la finance décentralisée en présente plusieurs comparativement au système bancaire classique. On distingue notamment :

  • La réduction des inégalités financières (les services financiers réservés à une minorité se trouvent désormais accessibles au grand public) ;
  • Un éventail complet de services (l’échange des biens, le financement de projet, l’emprunt… tout se fait dans le même espace crypto) ;
  • La transparence et la flexibilité (toutes les transactions sont transparentes devant un public élargi et les utilisateurs disposent d’un libre accès à leurs fonds).
  • L’anonymat, la rapidité du service, la sécurité.

Bien entendu, cette liste d’avantages n’est pas exhaustive. Dans ce sens, il faudra entre autres distinguer l’inexistence d’une obligation d’ouverture de compte pour bénéficier des services de la DeFi. Ici, on parlera plutôt de création de portefeuilles en ligne. En quelques clics, le tour est joué sans attendre l’autorisation d’une institution particulière.

Qu’en est-il des limites de la DeFi ?

Comme toute solution humaine, la finance décentralisée présente des insuffisances. Celles-ci se trouvent pour la plupart liées aux fluctuations observées sur la Blockchain ou à la volatilité des cryptos. Ainsi, on peut enregistrer une augmentation inattendue des frais de transaction, des pertes financières suivant les variations du marché, etc.

En outre, le système ne couvre pas les erreurs humaines que peuvent effectuer les utilisateurs durant leurs opérations. Ils portent donc l’entière responsabilité de leurs fautes. Enfin, il faut noter que la finance décentralisée ne présente pas encore une infrastructure à même de satisfaire une demande de trop grande importance. Elle ne peut pas couvrir l’ensemble des utilisateurs de la finance traditionnelle. Il reste donc de nombreuses optimisations à implémenter pour parfaire cette solution à la notoriété grandissante. Précisons toutefois que ces quelques limites demeurent insignifiantes aux nombreux avantages qu’offre la solution.

A lire également