Selon un nouvel article du Wall Street Journal, le parterre de grandes entreprises Ils veulent prendre en charge la crypto-monnaie Facebook.

Dans le détail, l’analyse du journal américain affirme que le géant des médias sociaux a déjà signé plus d’une dizaine d’accords pour pouvoir développer sa pièce stable GlobalCoin (ou alors Pièce de la Balance), une monnaie numérique développée dans le plus grand secret au fil des mois, et qui s’apprête désormais à être officiellement présentée, peut-être dès le 18 juin prochain. Toujours selon le journal, ils feraient partie du groupe de financiers (chacun avec une contribution de 10 millions de dollars au projet, dans le cadre d’un «consortium» de soutien), grand comme Visa, Pay Pal, Uber, c’est toujours Bande, Réservation.com est MercadoLibre.

Souvenons-nous comment Facebook
a annoncé le lancement de sa monnaie numérique il y a six mois, bien qu’au fil du temps, on ait appris que la société avait en fait commencé à évaluer un projet de crypto-monnaie dès la fin de 2017.

Bien que beaucoup de détails manquent encore (que nous attendons lors de la présentation officielle, la semaine prochaine), il semble que la crypto-monnaie de Facebook puisse être candidate pour être une monnaie «stable» pouvant fonctionner au sein de ses applications de messagerie instantanée, Whatsapp à Facebook Messager.

Il semble également que Facebook veuille proposer son stablecoin aux détaillants, en proposant une série d’outils à prix réduits qui permettront – par exemple – de gérer des points de vente pouvant collecter les GlobalCoins des utilisateurs. En ce sens, GlobalCoin pourrait donc «contourner» le fonctionnement typique des cartes de crédit, devenant un outil plus pratique pour les vendeurs, en raison du poids moindre des commissions perçues.