Connect with us

News

Facebook, le projet Libra n’aime pas les législateurs américains

Published

on

Plans annoncés pour Facebook pour le lancement d’une nouvelle crypto-monnaie en 2020 elles ont eu un effet immédiat: soulever des doutes nombreux et explicites de la part des législateurs américains. Comme le rappelle CNET, Maxine Waters, présidente du comité des services financiers de la Chambre, a invité Facebook à suspendre le développement d’une nouvelle monnaie numérique (Balance), faisant valoir que l’entreprise a été impliquée dans de nombreux scandales et qu’elle doit donc d’abord offrir de solides garanties.

Le lancement de la Balance

Rappelons que, comme annoncé hier, Facebook travaille avec 27 entreprises partenaires pour lancer la Balance, qui devrait être rendu public avec un nouveau portefeuille numérique utilisable avec Messenger et WhatsApp. Les utilisateurs pourront ensuite utiliser la monnaie numérique de Zuckerberg pour acheter des produits, envoyer de l’argent ou faire des dons.

Un projet ambitieux, qui selon Waters pourrait permettre à Facebook de poursuivre son expansion «incontrôlée» (a dit le président) et d’étendre son influence dans la vie de ses utilisateurs.

Les problèmes réglementaires

Waters s’est ensuite concentré sur le fait que le lancement de la crypto-monnaie «manque» actuellement de l’absence d’un cadre réglementaire clair, qui peut offrir une forte protection aux investisseurs, aux consommateurs et à l’économie en général.

Par conséquent, Waters a appelé tous les régulateurs à considérer tout cela comme un signal d’alarme pour la vie privée et la sécurité nationale.

L’attaque sur Facebook

Partant de là, Waters a déclaré que Facebook “a montré à plusieurs reprises un mépris pour la protection et l’utilisation prudente des données“. La société pourrait faire face à une amende record de 5 milliards de dollars de la part de la Federal Trade Commission, qui enquête toujours sur la société de Zuckerberg sur un prétendu manquement à la protection de la vie privée des utilisateurs.

A lire aussi :   Boom pour OriginTrail | Les yeux sur la convention de Venise

Patrick McHenry, un républicain du comité des services financiers de la Chambre, a également demandé une audition sur Facebook et son projet de crypto-monnaie, exigeant que les dirigeants de Facebook parlent devant le comité.

Ce n’est évidemment pas la première fois que les législateurs expriment leurs inquiétudes concernant les projets de crypto-monnaie de Facebook, qui pourraient avoir l’avantage incontestable pour l’entreprise de développer ses activités, de maintenir les utilisateurs plus longtemps sur la plate-forme et de générer des revenus en dehors de la publicité.

Pour le moment, Facebook n’a pas publié de réponses aux allégations formulées.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2017 Zox News Theme. Theme by MVP Themes, powered by WordPress.