Connect with us

News

Cryptopia, l’argent volé s’est retrouvé dans de grands échanges

Published

on

le attaques de hackers sur les échanges constituent l’une des raisons pour lesquelles l’écosystème de la crypto-monnaie ne semble pas bénéficier des frais de sécurité nécessaires. Et, après tout, il n’y a pas un mois qui ne passe sans au moins une mise à jour sur la fraude et les violations des systèmes de sécurité des opérateurs qui vous permettent d’acheter, de détenir et de vendre des crypto-monnaies. Même Binance, considéré comme l’échange de crypto-monnaie le plus sûr au monde, ainsi que comme un leader en termes de volume de transactions, n’a pas fait exception à cette règle, victime d’une intervention de pirate informatique qui a entraîné le vol de 7000 BTC.

Eh bien, parmi les dernières attaques de pirates informatiques qui sont passées au premier plan de l’actualité mondiale, il y a certainement celle de Cryptopie, une bourse néo-zélandaise, dont nous avons récemment parlé à l’occasion de la perte de la quasi-totalité de ses jetons ETH et ERC20, ainsi que d’autres altcoins secondaires tels que Dentacoin, Oyster Pearl, DAPS, Lisk ML, Pillar, Mothership, Everus, Enjin Coin, Cappasity, LINA et Bytom.

Eh bien, selon Coinfirm, avec une déclaration reprise par AMBCrypto, la plupart des crypto-monnaies volées auraient été déplacées vers les bourses les plus importantes du monde. Sur ce que sont ces grands échanges, cependant, la plus grande confidentialité s’applique pour le moment. En effet, Coinfirm n’a pas souhaité publier les noms de ces opérateurs, probablement aussi pour contribuer activement à une enquête judiciaire qui s’annonce particulièrement complexe, et qui visera à récupérer les jetons volés.

A lire aussi :   Aussi Madonna dans le Bored Ape Yacht Club | Acheté 540 000 $ NFT !

En attendant, comme nous l’avions déjà anticipé il y a quelques jours, nous confirmons que Cryptopia est actuellement en liquidation. Le processus sera géré par Grant Thornton et démarre après les assurances inutiles de la direction de la bourse, qui a tenté de faire valoir devant ses utilisateurs que les opérations se poursuivraient régulièrement, malgré le piratage. Une position confirmée même lorsque le site d’échange a été mis hors ligne, uniquement pour admettre le début de la procédure de liquidation.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2017 Zox News Theme. Theme by MVP Themes, powered by WordPress.