Connect with us

News

Coinbase va financer le procès de Tornado Cash | En première ligne contre le Trésor américain

Published

on

Rebondissement de l’intrigue, pourrait-on dire. Pourquoi prendre la première ligne dans une bataille contre nul autre que le Département du Trésor est le plus institutionnel, le plus en plâtre et le plus en lien échanger. Ce qui dans l’underground du dur et du pur a longtemps été peu aimé.

Cette fois, cependant, l’opération de sympathie pour les fans les plus “extrêmes” du monde de la crypto pourrait réussir, car Coinbase a en effet décidé de financer directement le procès intenté par six utilisateurs contre l’agence gouvernementale américaine qu’il a interdite Tornade Cashle plaçant sur une liste noire annonciatrice de problèmes juridiques pour toute personne qui déciderait d’entrer en contact avec nous.

Ce sera précisément Coinbase faire de financerpour le dire à l’américaine, pour le procès coûteux qui verra six usagers s’opposer à l’un des plus puissants “ministères” de États, qui pensait pouvoir aussi se protéger des débats publics grâce au bouclier de la lutte contre le blanchiment et le terrorisme. Et au lieu de cela, nous sommes ici pour vous parler de la Brian Amstrong qui a décidé de mener au premier rang une guerre qui ne concerne pas seulement le monde de la crypto, mais plus généralement le modèle que nous voulons utiliser pour organiser les sociétés dans lesquelles nous vivons.

Coinbase y met du visage et de l’argent : combat acharné pour Tornado Cash

Le combat est l’un des plus importants, car il concerne l’un des cas les plus épineux de l’histoire de la crypto, à savoir l’interdiction américaine et l’inclusion conséquente dans liste noire de la mixer Tornade Cashqui immédiatement dans le Étatsoù les libertés fondamentales ont toujours été évoquées avec une certaine ferveur, a suscité un débat sans merci.

A lire aussi :   Bitcoin pour la corruption de deux agents du FBI

Un débat qui a vu même les opérateurs les plus importants et les influenceurs les plus importants du monde varié de crypto-monnaiesde Ethereum et de Bitcoinavec des positions immédiatement radicalement partagées entre ceux qui visent la sécurité et ceux qui visent la liberté, souvent avec les premiers qui visent en fait tous leurs frites sur un match qui les rendra inévitablement perdants.

Cela dit, il y a ce qui a été annoncé depuis Coinbase. Le groupe prendra en charge les frais de justice du procès initié par six usagers, qui veulent amener le prévenu au banc des accusés. Département américain du Trésor, qui est à l’origine de la décision qui a tant agité les passionnés de crypto. Une décision qui met l’échange de Brian Amstrong bien qu’il soit sorti d’une année peu excitante sur les marchés et dont on a parlé plus pour la grande quantité de valeur perdue par ses actions que pour toute autre chose.

Un échange qui, entre autres, est peut-être le moins apprécié dans le même clandestinement qui se bat vigoureusement pour la défense de la liberté d’usage Tornade Cash. Une sorte de rebondissement de ceux qui le font espace cryptographique toujours intéressant et toujours remarquable.

Cela fait partie d’un problème beaucoup plus important. Nous le voyons [il ban, NDR] comme un dangereux précédent.

C’est le commentaire du Directeur Juridique de Coinbaseau siècle Paul Grewalqui indiquait sans détour ce que sentiment interne à l’entreprise. Un sentiment qui, pour ceux qui suivent Cryptocurrency.it ça ne devrait pas être un mystère, c’est la même chose que qui t’écrit.

A lire aussi :   Les législateurs américains en guerre contre Facebook Libra

Si Coinbase prend également parti…

Ce serait le cas pour tant de personnes qui croyaient qu’à la fin tout est valable pour arrêter certains criminels de repenser sa position. Ou du moins perdre quelques minutes à évaluer aussi celle du front opposé, étant donné que ce n’est pas une association frontalière qui s’oppose FEPmais une bourse qui est cotée en bourse et qui, en prenant si ouvertement parti contre le département du Trésor, a aussi beaucoup à perdre en termes de réputation.

Pour nous un bon signe de vitalité aussi pour la capacité du monde crypto institutionnel à faire pression. Quelque chose dont on a souvent désespérément besoin. Aussi pour limiter le pouvoir excessif des agences gouvernementales qui, sous prétexte de lutter contre le blanchiment d’argent, peuvent faire des bons et des mauvais moments dans la vie de tout citoyen honnête.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2017 Zox News Theme. Theme by MVP Themes, powered by WordPress.