Connect with us

News

CMA CGM et Maersk dans la blockchain du transport maritime

Published

on

Deux des principaux armateurs actifs dans le secteur du fret en Europe ont rejoint la plateforme blockchain créée et gérée par Moller-Maersk et International Business Machines Corp.

Tel que rapporté par le le journal Wall Street il s’agirait de CMA CGM SA, Compagnie maritime française et méditerranéenne, Suisse. Dans l’ensemble, la plate-forme, au moment de la rédaction de cet article, contrôle plus de la moitié du trafic de fret sur les mers européennes.

Une histoire née en 2016

Maersk collabore avec IBM depuis 2016 dans la construction et la maintenance d’une blockchain logistique, créée précisément pour suivre les conteneurs transportés par les navires.

La technologie a déjà été testée par des clients très importants, tels que P&G, Walmart, DowDuPont et a déjà impliqué plus de 100 ports en Europe et hors des mers européennes.

Le système, en plus d’offrir une traçabilité fiable, a également considérablement réduit les coûts liés à l’échange de documents entre les entreprises impliquées, coûts qui s’élèvent actuellement à environ 20% des coûts totaux de transport.

TradeLens, c’est le nom de la blockchain en question, deviendra d’une importance cruciale si, comme c’est le cas, d’autres groupes importants du secteur du fret décident de rejoindre le consortium.

Du côté des consommateurs, en revanche, nous vous avons déjà parlé des dernières initiatives de blockchain pour la traçabilité des produits.

A lire aussi :   Salut Bitcoin de l'Ukraine et de la Russie | Echanges + 200% - Analyse des données

Le problème en ce moment, ce sont les coutumes

Le problème le plus important auquel les entreprises seront confrontées est celui des douanes, qui non seulement sont encore totalement déconnectées, mais se révèlent, selon Vincent Clerc, CCO de Maersk, peu désireux de collaborer.

Qui est CMA CGM

CMA CGM est une entreprise française de transport maritime et est la quatrième entreprise au monde dans ce secteur spécifique, après Maersk, MSC et Cosco Shipping Hodings.

Ce n’est pas la seule technologie blockchain utilisée à ce jour dans le transport maritime

En concurrence avec le réseau mis en place par Maersk, le Global Business Network, un réseau blockchain qui appartient au contraire au groupe chinois Cosco Shipping et qui pour le moment semble être très fort sur le continent asiatique.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2017 Zox News Theme. Theme by MVP Themes, powered by WordPress.