Connect with us

News

Canada : acheter des maisons en Bitcoin et Ethereum ?

Published

on

Marché immobilier et le monde de la cryptographie revient pour croiser leurs chemins. Cette fois, ça se passe dans Québecoù un entrepreneur local a décidé de vendre des propriétés résidentielles en échange de crypto-monnaies.

SKYBLÜ Condos Cité Mirabel recevra des paiements en crypto des acheteurs, pour convertir le produit en monnaie fiduciaire et les transférer sur les comptes bancaires du groupe. Certainement pas un unicum à l’échelle mondiale – et en même temps une opération publicitaire – mais en tout cas un signe du fait que le monde crypto continuer à Tirer et aussi d’être au centre du discours populaire.

Un monde dans lequel nous pouvons investir avec eTororendez-vous ici pour obtenir un compte virtuel gratuit avec le top de la FINTECH – intermédiaire qui nous propose un liste de plus de 75 crypto-monnaies sur la liste de prix, avec la possibilité de négocier sur d’autres types d’actifs.

Nous pouvons fonctionner avec un Web Trader accessible via la toileainsi que ce qui est offert pour le Commerce automatique du CopieTrader, avec des copies des meilleurs commerçants sur la plateforme et aussi la possibilité d’espionner chacun de leurs mouvements. Alors ils nous suffisent 50 $ pour passer à un compte réel.

Toujours l’immobilier en crypto

Le marché immobilier revient pour faire parler de lui avec une énième ouverture à crypto-monnaies. La nouvelle ne devrait pas faire sensation, étant donné que nous avons déjà enregistré plus d’un exemple dans ce sens, surtout en des temps plus roses. Ce qui nous fait réfléchir, c’est l’attitude des entreprises plus ou moins structurées vis-à-vis du monde de la crypto.

A lire aussi :   Bitcoin ETF : le premier ETF physiquement répliqué d'Australie

Avec Bitcoin appelé à retenir – ce n’est pas un euphémisme – pour la quasi-totalité des autres actifs, la tendance baissière des marchés ne semble pas effrayer des sujets tels que Ray Junior Courtemancheentrepreneur en briques dans celui de Montréal.

De plus en plus de particuliers possèdent et utilisent des crypto-monnaies. En tant qu’entreprise, nous attendions juste de trouver un système simple pour les utiliser dans nos métiers. Nous l’avons trouvé et nous pouvons profiter de la sécurité et de la fiabilité de la blockchain. La transaction est entre nous et le client, sans autres intermédiaires. Cet aspect séduira tous les opérateurs de notre secteur.

Courtemancheà la tête du groupe SKYBLÜ Condos Cité Mirabela les idées claires : le nouveau complexe résidentiel sera vendu en crypto-monnaies. Pas de soucis sur l’hiver du marché en cours, mais confiance totale dans la crypto surtout si l’on considère que les biens à vendre seront haut de gamme, donc tout sauf bon marché.

Tout cela dans un pays qui a déjà montré une certaine familiarité avec exploitation minière et les crypto-monnaies : nous connaissons les associations bénévoles qui acceptent les dons dans Ethereum Et Bitcoin. Que le Canada aime ça compatible avec les crypto-monnaiesà d’autres occasions il a fait preuve d’une attitude controversée, notamment dans l’affaire GoFundMe. À cette occasion le gouvernement a tenté de bloquer les dons de Bitcoin collectés par le réseau pour soutenir les camionneurs en émeute.

Des événements qui sous différents angles et surtout sous différentes déclinaisons, nous montrent comment dans Canada la circulation de crypto-monnaies peut désormais être considérée comme consolidée, et avec elle la culture qui sous-tend son existence. Les citoyens démontrent une propension à acheter des cryptos, même pour des affaires d’une certaine ampleur comme dans le cas des ventes immobilières.

A lire aussi :   Bitcoin ETF Spot : nouveau refus SEC !

Où pouvons-nous nous déplacer avec la crypto

Des affaires immobilières qui, comme mentionné au début, ne représentent plus une nouveauté, du moins parmi nos actualités. Dans l’ordre chronologique inverse, nous avons parlé de la bonne Altar Peni qui a mis la maison familiale aux enchèresdans celle de Auckland. À une époque où les crypto-monnaies se dépréciaient et où les prix des briques montaient en flèche, l’ancien entrepreneur en barbe à papa semblait avoir trouvé le moment idéal pour vendre. Bitcoin et attendre au bord du fleuve sa prochaine réévaluation.

Action prudente d’un particulier dans le sillage des professionnels de l’immobilier qui ils ont ouvert la danse au Portugal, quelques semaines plus tôt. L’affaire de Braga a été reproduit quelques jours plus tard un Louisville, Kentuckyoù nous avons enregistré le première vente immobilière dans Bitcoin.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2017 Zox News Theme. Theme by MVP Themes, powered by WordPress.