Connect with us

News

blockchain pour tracer le cobalt des batteries… à la VeChain !

Published

on

Fans de blockchain et de Bitcoin ils connaissent très bien l’engagement de Tesla dans le secteur, avec le PDG Elon Musk lequel est investisseur en BTC et dans d’autres crypto-monnaies comme, comment Dogecoin. Mais en plus de l’intérêt financier direct, Tesla a décidé d’utiliser des technologies blockchain aussi pour quelque chose d’immédiatement concret dans le monde de la fabrication de ses voitures.

Le groupe a en effet créé un consortium avec le République Démocratique du Congo, le groupe chinois Molybdène Et Glencore pour utiliser un blockchain qui fait toujours le cobalt qui est utilisé dans la production de batteries.

Un système qui devrait se souvenir de très près de ce que l’on a vu par exemple avec VeChain – que l’on trouve sur Capital.com (ici pour ouvrir un compte démo gratuit et illimité) – un projet qui a également servi à la traçabilité de ce type de matériaux. Projet unique en son genre sur lequel nous pouvons nous concentrer avec l’intermédiaire que nous avons déjà évoqué – qui propose également MetaTrader 4 Et TradingView en plus de son caractère unique intelligence artificielle. Il ne faut que 20 euros pour commencer à trader avec du capital réel.

Le gros problème du cobalt, sa durabilité et les batteries de Tesla

Le cobalt est l’un des composants clés des nouveaux systèmes de batterie, tels que ceux qui sont utilisés par Tesla. Et c’est d’autant plus préoccupant qu’elle n’est pas toujours exploitée dans le respect des travailleurs concernés, encore moins des territoires sur lesquels sont implantées les mines. Tesla, à l’aide d’un blockchain dans le style VeChain vise à créer un système transparent, avec un registre ouvert et global, qui servira à tracer le cobalt contenu pour chaque batterie, jusqu’à la source d’origine. Quelque chose qui constituerait un grand pas en avant pour le secteur, qui a été accusé à plusieurs reprises (à juste titre à notre avis) de manque de transparence.

A lire aussi :   YFI tombe, pourra-t-il se relever ou est-il déjà voué à la mort?

Un mouvement important, celui de Tesla, qui d’une entreprise dirigeant de l’industrie avait été celui qu’il avait le plus souffert l’augmentation de l’attention portée à cette industrie très particulière.

Grâce à ce système, l’utilisateur final pourra tracer le cobalt de la mine à la batterie, avec la certitude d’avoir également des données sur les efforts de durabilité du secteur.

Tout sera également en lien avec Re | Source, qui propose des solutions basées sur la blockchain pour le secteur de l’énergie et des mines et qui voit dans les entreprises partenaires, en plus de Tesla, également le Institut du cobalt, ERG, les mêmes Glencore, Umicore, CMOC et Nornickel. Un programme en pleine expansion qui pourrait véritablement révolutionner l’avenir du monde de piles, des sociétés minières et la traçabilité de l’impact de ces nouvelles technologies sur l’environnement.

La traçabilité pourrait être l’avenir de la blockchain

Même si les secteurs chauds d’aujourd’hui sont plus finances décentralisées Et TVN, celle de la traçabilité sera l’un des entreprise plus intéressant à allumer blockchain. Comme nous l’avons dit au début, VeChain ce sera probablement l’un des groupes avec plus de traction dans l’industrie, avec des solutions Douane comme celui de Re | Source pour agir comme un kit, même avec des collaborations importantes telles que celles avec Tesla.

Un secteur en fort développement, qui nous amène à être très confiants pour l’avenir sur des projets qui ont déjà du succès. Pour cela dans le nôtre Prévisions VeChain nous sommes fortement haussiers. Et nous continuerons de l’être aussi grâce à des projets qui ne sont pas directement liés au leader du secteur.

A lire aussi :   BitMEX achète une banque | Accord finalisé avec BVDH

Continue Reading

Trending

Copyright © 2017 Zox News Theme. Theme by MVP Themes, powered by WordPress.