Connect with us

News

Binance : l’amende arrive aux Pays-Bas !

Published

on

Tel que rapporté par Coindesk l’échange de crypto-monnaie Binance il aurait été condamné à une amende d’environ 3,3 millions d’euros dans le Pays-Bas, en raison de l’absence de licence spécifique pour opérer dans le pays. Quel que soit le montant de l’amende, qui pour les caisses de Binance ne devrait pas être un problème du tout, cela reste toujours un signal d’une importance capitale sur ce qui se passe L’Europe .

Une fragmentation qui pose problème même aux géants qui peuvent se le permettre structures bureaucratiques pour conformité et que c’est le cauchemar matérialisé de ce que beaucoup d’analystes ont déjà souligné, dont nous.

Une situation qui, selon nous, devrait être corrigée dès que possible également pour éviter une sorte de désertification également dans la crypto et échanger dans un continent, l’Europe, qui n’a pas brillé pour l’attention aux innovations dans le passé et qui pourrait rater le dernier train, encore une fois de manière tout à fait volontaire.

Plus de trois millions de dollars d’amendes pour Binance aux Pays-Bas

Pendant Binance bat son plein tournée réglementaireles Pays-Bas jugent bon d’intervenir auprès d’un bien au-delà 3 millions de dollarsbien cela indique qu’il y a peut-être aussi des jalousie entre différentes juridictions européen. Tout alors que le MiCA a finalement été approuvébien qu’il entrera en vigueur dans environ 18 moislaissant ainsi la possibilité aux diverses autorités étatiques de se comporter comme elles l’ont toujours ou presque fait, du moins en Europe, face à des phénomènes nouveaux.

A lire aussi :   Dior et Vuitton: la blockchain pour vérifier l'originalité des produits

Des amendes pour ceux qui ne respectent pas les règles d’aujourd’hui, qui ne seront alors plus les règles de demain, dans une sorte de limbes législatifs qui punira quiconque est une proie cupide pour les autorités fiscales nationales. Le dernier dans l’ordre chronologique à se retrouver dans cette machine infernale est Binancevis-à-vis desquels des objections « réglementaires » peuvent certes être élevées, mais qui est en même temps l’un des acteurs qui fait le plus pour être en règle dans la jungle européenne.

Cela doit-il lui garantir une totale liberté de mouvement au mépris des lois nationales ? Nous ne disons pas cela, mais ce sera toujours le cas de prendre cette nouvelle et d’en discuter également par rapport à fragmentation que Chypre craignait (une juridiction qui a toujours été très attentive au monde de la finance) et que d’autres craignaient aussi analystes indépendant.

Cui proteste ?

Alors que nous assistions à l’habituel hypertrophie normative dans européenpour l’instant les seuls résultats obtenus sont les punitions exemplaires contre échanger et des intermédiaires qui, selon toute vraisemblance, même s’ils le voulaient, n’auraient pas la possibilité de respecter les mille lois et règlements qui occupent aujourd’hui le territoire européen.

Face à une Europe unie et à la possibilité d’avoir un Marché commun. Marché commun présent pour les obligations mais presque jamais pour les avantages, où la sécurité juridique n’est presque jamais ce qu’elle devrait être et où les amendes ont ce goût de punition envers un secteur plutôt qu’un outil de protection des utilisateurs.

A lire aussi :   Aptos et 10 000 $ de prix sur Crypto.com !

La protection des utilisateurs, disons jusqu’au bout, qui était la base déclarée de tant de réglementations bizarres également contenues dans le Pas. Que l’on peut légitimement avoir des doutes sur la véritable intention des réglementations européennes et nationales aujourd’hui, telles qu’elles sont appliquées ?

Continue Reading

Trending

Copyright © 2017 Zox News Theme. Theme by MVP Themes, powered by WordPress.