Connect with us

News

BCE: “Les crypto-monnaies trop volatiles et peu utilisées ne nous intéressent pas pour le moment”

Published

on

Banque centrale européenne intervenu sur la question crypto-monnaies avec un papier détaillée, ce qui explique l’attitude de la plus haute autorité européenne en termes monétaires.

Le rapport présente plusieurs analyses effectuées par des techniciens et spécialistes de la BCE, avec un accent particulier sur l’impact que Bitcoin et de nombreuses autres crypto-monnaies pourraient avoir sur politiques monétaires de l’institut et sur l’avenir économique de l’Europe.

le papier il s’agit de régler des questions restées ouvertes jusqu’à aujourd’hui en Europe, continent qui, contrairement à l’Asie et à l’Amérique, a toujours montré, au moins au niveau institutionnel, un intérêt extrêmement tiède pour ces technologies.

“L’utilisation est extrêmement limitée”

La BCE commence son examen en indiquant à quel point l’utilisation des crypto-monnaies est limitée pour le moment comme moyen d’échange de valeurs. “Seul un très petit pourcentage des activités commerciales accepte les crypto-monnaies”, a déclaré péremptoirement la BCE – non sans une partie du mérite – indiquant dans le volatilité l’une des principales causes du manque d’adoption commerciale des crypto-monnaies elles-mêmes.

“Il y a un manque d’institutions qui consolident sa valeur”

La BCE a également cité l’absence de banques centrales et d’autorités monétaires capables de consolider la valeur des principales crypto-monnaies comme source de préoccupation. Une sorte de remarque une évidence de la part de la BCE, étant donné que l’essentiel des crypto-monnaies a été créé pour éviter le contrôle d’une autorité centrale.

A lire aussi :   Ethereum teste le support et se prépare pour un nouveau rallye

Une fois de plus – peut-être un peu avec lassitude – la principale banque centrale d’Europe revient sur le thème de volatilité, en indiquant précisément les causes de l’absence de contrôle central.

Pour les pièces stables, la surveillance de la BCE est requise

Le discours n’est que partiellement différent en ce qui concerne le soi-disant pièce stable, ces crypto-monnaies qui voient leur valeur ancrée à une monnaie fiduciaire de référence.

Dans ce cas, la BCE a indiqué un besoin de contrôle et de supervision par la même pour les utilisations qui seront faites.

Rien de nouveau: Draghi avait dit la même chose

Mario Draghi, président de la BCE, il avait parlé sur le même thème il y a à peine quelques semaines, soulignant qu’au moins pour le moment, les crypto-monnaies étaient encore des actifs financiers et non une monnaie.

L’Europe continue donc, à travers ses principales autorités, d’ignorer l’éléphant dans la verrerie, un éléphant qui pourrait, au fil des années, changer à jamais notre façon d’aborder l’argent et de valoriser les échanges.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2017 Zox News Theme. Theme by MVP Themes, powered by WordPress.