Connect with us

News

Banque d’Italie publie un document sur Crypto | Les points forts

Published

on

Banque d’Italie il y a un peu plus de 48 heures a publié un long document adressé à tous les opérateurs du secteur cryptoce sont ces banques et donc des intermédiaires qualifiés du monde financier, des promoteurs, des investisseurs et in fine la généralité de la population qui pourraient s’y intéresser.

En plus d’établir des lignes directrices, qui suivent bien que sui generis ce qui est déjà opérationnel dans le monde de la finance classique, il y a quelques problèmes de définition que nous pensons assez intéressants, aussi pour comprendre quelle sera l’évolution possible du secteur de la cryptographie, du moins sur le plan financier, dans notre pays.

Avec quelques passages à haute tension, qui resteront selon toute vraisemblance lettre morte ou, pour reprendre le latinorum si prisé dans certains milieux vox clamantis dans le désert. En nous réservant la possibilité de revenir ultérieurement sur la question plus en profondeur, nous faisons un bref excursus de ce que sont les soucis, les intuitions et pour nous les maladresses de Banque d’Italie.

La Banque d’Italie dresse un portrait du système cryptographique

Banque d’Italiequi compte également parmi ses attributions celle de la surveillance du système bancaire et des paiements, a publié un long document faire le point sur la question crypto e Bitcoinainsi que d’aborder ce qui est le sujet brûlant du moment ou le stablecoin. Document long et parfois intéressant, aussi parce qu’il nous aide à comprendre quelles sont les adresses qui Banque d’Italie souhaite imprimer le règlement.

  • MiCAR ne suffira pas
A lire aussi :   Un nouvel ETF Ripple débarque à Zurich

Ou plutôt, il n’impliquera pas et n’affectera pas tous les sujets que la Banque d’Italie aurait plutôt intérêt à ramener dans le cadre réglementaire. A également identifié, bien que relativement indirectement, des fournisseurs de services informatiques pour les chaînes et les systèmes cryptographiques, ainsi que des auteurs de code.

  • Besoin de nouveaux systèmes de réglementation

Et sur ce point précis, nous sommes entièrement d’accord avec ce qui est écrit par Banque d’Italiedu moins dans un sens idéal, étant donné qu’il serait absurde de penser pouvoir réguler le secteur avec des lois conçues et promulguées en pensant aux circuits de paiement classiques.

  • Seuls les stablecoins présentent un intérêt pour les paiements

Et c’est à notre avis un erreur de Banque d’Italie: les crypto-monnaies non adossées sont considérées comme fondamentalement inaptes à agir comme moyen de paiement, ce qui est cependant mis à mal par l’usage pratique que des centaines de millions de personnes en font chaque jour, même si nous ne voulons pas nous limiter aux opérations La publicité comment peuvent-ils être des achats immobiliers en crypto dont nous avons également parlé dans les pages de Cryptocurrency.it.

Les crypto-actifs, dépourvus de toute valeur intrinsèque, ne se référant à aucune activité de l’économie réelle ou financière, ne s’appuyant sur aucun droit de l’utilisateur à recevoir quoi que ce soit en retour, ne peuvent, en tant que tels, convenir à l’exercice d’une fonction ou d’un paiement ou d’un investissement (il s’agit donc de crypto-actifs non adossés, comme évoqué plus haut) : pour cette raison, et en raison des risques qui les caractérisent, leur utilisation ne doit en aucun cas être encouragée.

C’est l’avis de Banque d’Italie pratiquement tout ce qui n’appartient pas aux crypto-monnaies avec réserve et ancrées à la valeur d’une devise ou d’un actif.

A lire aussi :   consortium USDF est né | Cela fonctionne pour les Stablecoin émis par les banques

Que compte faire la Banque d’Italie ?

Les prochaines étapes sont également décrites dans le document. Collaboration avec les autorités financières internationales mais aussi nationales, dialogue avec parties prenantestous ceux qui ont un intérêt direct ou indirect dans le secteur et qui recherchent des standards à définir, ainsi que des pratiques adaptées pour réduire le risque systémique pouvant découler du monde crypto pour le monde de la finance traditionnelle.

Le tout avec une recherche inquiétante, du moins pour certains, de normes technologiques à promouvoir au détriment des autres. Serait-ce une excuse pour se débarrasser de protocoles très décentralisés qui, par leur nature même, sont également nés pour échapper à ce type de contrôles ?

Continue Reading

Trending

Copyright © 2017 Zox News Theme. Theme by MVP Themes, powered by WordPress.