Connect with us

News

Balance: le Congrès américain appelle à un moratoire total

Published

on

La guerre a officiellement commencé. Avec un document conjoint du Congrès et de la Commission des finances, les États-Unis ont demandé à Facebook un moratoire sur tout type d’avancement dans le développement et l’utilisation de Libra, la crypto-monnaie que le groupe Zuckerberg a annoncée il y a seulement quelques semaines et qui a déjà déchaîné un vide sanitaire de controverse.

Bien que les polémiques précédentes de la France, du Royaume-Uni et d’autres pays n’aient pas encore eu de conséquences effectives, la lettre du Congrès et de la commission des finances passe au premier plan, car la demande est particulièrement claire: “jusqu’à ce que les détails et les détails soient discutés directement avec le Congrès **.

La lettre est adressée directement à Mark Zuckerberg, PDG et fondateur de Facebook, Sheryl Sandberg, actuellement COO de la société et David Marcus, qui joue le rôle de PDG de Calibra, la société qui distribuera et gérera les portefeuilles qui seront utilisés avec Balance de Facebook.

L’accusation portée directement et indirectement contre Facebook contre la Balance est qu’elle pourrait remettre en question le la domination du monde du dollar et que les conséquences d’une entreprise privée qui revendique le droit de frapper de l’argent pourraient être absolument désastreuses.

Ce sont des accusations très spécifiques, signe que le congrès est objectivement préoccupé par les mouvements de Facebook et a l’intention d’intervenir à titre préventif, précisément en imposant un moratoire qui, s’il devait être approuvé par le Congrès à un stade ultérieur, posera de sérieux problèmes au développement et à la mise en œuvre de Libra au moins aux États-Unis.

Facebook se concentrera sur le bug de la Chine

Pendant ce temps, des rumeurs circulent déjà sur l’éventuelle défense de Facebook, une manœuvre tout aussi politique qui visera à écarter les accusations et les doutes du Congrès américain.
Il visera très probablement en secouant le bugbear chinois, un pays où WeChat fonctionne déjà avec un système de paiement potentiellement mondial, avec l’approbation du gouvernement de la République populaire, un système qui ne semble pas évolutif pour le moment (WeChat n’est pas répandu sauf en Asie) mais cela semble parfait pour répéter cela Carthago Delenda Est qui, à d’autres époques, eut un énorme succès.

A lire aussi :   Bitcoin : Saudi Aramco va commencer à miner !

Le congrès, compte tenu des positions sur Facebook, va-t-il céder? Ce n’est pas certain, surtout à la suite des derniers scandales qui n’ont pas fait du bien à la société Menlo Park.

Les États, tous, sur un pied de guerre, sauf la Russie

Jusqu’à présent, tous les États se sont exprimés avec des tons particulièrement sérieux et menaçants à l’égard de la Balance de Facebook.

Les danses ont été inaugurées par Bruno Le Maire, ministre français des Finances, qui a souligné la nécessité pour Facebook d’acquérir une licence bancaire et surtout de se conformer à ses obligations en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le terrorisme.
La France a également convoqué une commission extraordinaire du G7 pour enquêter précisément sur la nature de la Balance et sur les éventuelles contre-mesures législatives à entreprendre de concert avec les autres membres du forum.

Après l’Angleterre, qui, par l’intermédiaire de la tête de la banque centrale, a affirmé – quoique avec des tons plus conciliants – la même chose que celle déclarée par Bruno Le Maire.

L’Inde, populaire pour être l’un des pays les plus opposés aux crypto-monnaies, a également eu l’occasion de s’exprimer dans les mêmes tons.

Le seul pays pour l’instant conciliant avec la Balance et Facebook? La Russie, qui comme nous l’avons signalé, qui limitera son utilisation, sans interdire complètement la monnaie virtuelle en question.

Pour beaucoup, la position de la Russie semble être une initiative politique visant à saper le Congrès américain – qui, pour ne pas renoncer à la primauté des monnaies virtuelles au niveau législatif, devra peut-être revenir sur ses pas.

A lire aussi :   La dette monstrueuse de Celsius | 1,2 découvert total avec avoirs... illiquides !

La bataille de la Balance vient de commencer. Nous en verrons certainement de bons dans les jours et semaines à venir.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2017 Zox News Theme. Theme by MVP Themes, powered by WordPress.