Connect with us

News

Australie: pression sur les fraudeurs fiscaux investissant dans les crypto-monnaies

Published

on

Mauvaise nouvelle pour ceux qui n’avaient pas enregistré les bénéfices obtenus grâce aux crypto-monnaies et ne les avaient pas déclarés aux autorités fiscales australiennes.

ATO – Australian Taxation Office – annoncé, sur les pages du Le Sydney Morning Herald, une pression sur ceux qui échangent des crypto-monnaies et, dans le même temps, d’avoir déjà identifié 12 cas de fraude à grande échelle, dont 1 impliquerait une importante institution financière mondiale.

En réalité, il s’agit d’une compression qui ne voit pas seulement l’Australie comme un protagoniste, mais un effort conjoint des forces de l’ordre des États-Unis, de l’Angleterre, des Pays-Bas et même du Canada, qui, de concert, suivent au moins 50 cas de grande ampleur. échelle échapper à la moitié des crypto-monnaies.

Le monde des crypto-monnaies sous observation

Ce n’est pas la première pression que nous signalons sur nos pages. Il y a quelques jours à peine, les autorités néerlandaises venaient de s’emparer des serveurs de l’un des plus importants mélangeurs opérant en Europe, avec la collaboration d’Europol.

Les autorités, compte tenu également de l’énorme capital mis en jeu, commencent donc à prendre au sérieux tout le monde des crypto-monnaies, agissant d’une part sur les grandes bourses et les grands services, d’autre part sur les revenus non déclarés de ceux qui y négocient notamment. catégories d’actifs.

Un cadre, éventuellement international, est nécessaire

Le fait demeure que, pour justifier partiellement les fraudeurs fiscaux présumés, l’incertitude demeure quant à la manière, au lieu et au montant à déclarer dans le commerce de crypto-monnaie dans la grande majorité des pays développés.

A lire aussi :   Avec Dogecoin et Ethereum, vous pouvez désormais également acheter des billets d'avion!

Dans d’autres cas, comme au Japon, les investissements dans les crypto-monnaies sont inexplicablement taxés à plus du double de ce que les investissements en actions et obligations sont imposés.

Il faudra certainement être plus clair sur la question – avec l’incertitude sur la question fiscale qui ne peut se faire qu’au détriment complet et total du contribuable, surtout lorsqu’il est passionné par les crypto-monnaies.

Même en Italie, en revanche, une condition d’incertitude demeure, malgré les nombreuses notes de l’Agence des Revenus à ce sujet.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2017 Zox News Theme. Theme by MVP Themes, powered by WordPress.